Mercredi 11 avril 3 11 /04 /Avr 22:52
Quand on parle de "Temps Solaire", il ne s'agit pas du temps qui passe, mais à l'égal du "temps" qu'il fait de véritable "météo" solaire.

magnetosphere.jpg   prominence.jpg
Le bouclier magnétique terrestre.                                  Magnifique tempête solaire éjectant une protubérance.

Vous trouverez donc ici des données en direct sur les rayonnements solaires et leur effets sur notre planète. Elle même, à l'aide d'un très important champ magnétique, est relativement protégée de ces rayonnements ; malgré ce bouclier protecteur, on pourra constater qu'au plus fort de l'activité solaire (cycle de 11 ans environ), nous subissons de multiples désagréments. Vous trouverez facilement des sites sur la toile qui vous expliqueront tout cela... A moins que j'en fasse un article prochainement.


Cycle solaire en progression

Ces diagrammes présentent le cycle solaire actuel en progression et on voit très bien que le maximum du cycle se situait aux alentours de janvier 2002. Nous sommes actuellement dans le creux de la vague.

sunspot.gif   f10.gif
Issu du site :  n3kl.org

Les deux courbes présentent le taux de taches solaires situées à la surface et le flux radioélectrique émit par le Soleil dans la durée.

Données actuelles d'activité solaire

Ces indicateurs et autres diagrammes sont donnés en temps réel par la NOAA. Le sérieux de cette institution n'est plus à faire, elle est en effet une des plus fameuses en ce qui concerne la météorologie.


Rayons X Solaires:

Champ géomagnétique:
Status
Status
 


Explications sur cet état de rayonnement X :

Status
Le flux de rayons X solaires est calme (< 1.00e-6 W/m^2)

Status
Le flux de rayons X solaires est actif (>= 1.00e-6 W/m^2)

Status
Une éruption de classe M a eu lieu (Flux >= 1.00e-5 W/m^2)

Status
Une éruption de classe X a eu lieu (Flux >= 1.00e-4 W/m^2)

Status
Un évènement sans précédent a eu lieu (Flux >= 1.00e-3 W/m^2)  
Il n'y a pas de désignation officielle pour ce type de phénomène.
 

Explications sur l'état du champ géomagnétique :

Status
Le champ géomagnétique est calme(Kp < 4)

Status
Le champ a été instable (Kp=4)

Status
Une tempête magnétique a eu lieu (Kp>4)


  

  

   

Ces six graphiques sont représentatifs de l'activité solaire. Les données sont actualisées en direct et donnent donc une fidèle représentation des flux qui arrivent jusqu'à nous. Dans l'ordre, en partant du haut à gauche, nous avons : le flux de rayons-X, un groupement de graphiques donnés par le satellite GOES Solar X-ray Imager, le flux d'électrons, le magnétomètre, l'indice KP estimé et le flux de protons. Vous pouvez cliquer sur chaque graphique pour les afficher en grand. Vous pourrez avoir toutes les explications nécessaires à la compréhension de ceux-ci grâce au glossaire et à la page d'informations (pour les anglophones... pour les autres un petit coup de traducteur en ligne et le tour est joué, même si ce n'est pas parfait c'est mieux que rien !!).

Nombre de taches solaires

Les taches solaires selon leurs nombres et leurs tailles sont le reflet de l'activité solaire. En effet, elles sont issues de ponts magnétiques venant des zones de convection en surface. Elles nous paraissent généralement plus sombres que la surface du soleil lui-même bien qu'elles soient encore très lumineuses, cela est dû à une plus faible température par rapport à l'environnement proche. Elles peuvent être visible à l'oeil nu (en étant équipé de lunettes type "éclipse" - NE JAMAIS OBSERVER LE SOLEIL SANS PROTECTION RISQUE DE BRÛLURES GRAVES). D'ailleurs le premier a en avoir observé est Galilée. Au coucher du soleil, il est généralement plus facile de les voir, notre étoile étant déformée par l'atmosphère (effet de loupe).

  14Aug2003-4364.61-63-color-thumb.jpg   halpha-22Aug2003-AR.4996.MFBD-color-thumb.jpg


 Cette image en direct vous montre l'état actuel du nombre de taches solaires. Cliquez pour agrandir.

Les aurores

On entend souvent parler d'aurores boréales, mais on oublie volontiers que ce phénomène a également lieu au pôle sud de notre planète ; on parle alors d'aurores australes. Elles sont dues à l'effet de notre bouclier naturel magnétique. Aux pôles, il existe un "trou" (appelé aussi cornet) dans le bouclier, qui, entrant par une sorte "d'entonnoir", permet aux particules solaires de pénétrer dans notre atmosphère. Ces particules très rapides ionisent les couches supérieures de l'atmosphère et crèent des effets lumineux aussi fascinants que silencieux.

Structure de la magnétosphère terrestre. Northern Hemisphere Enlarged View Southern Hemisphere Enlarged View

Les deux graphiques montrent en direct les zones polaires susceptibles d'être affectées par des aurores. Plus la zone est rouge plus la chance de voir une aurore est grande. Vous pouvez également cliquer sur les images pour les voir en plus grand. La petite flèche rouge indique le sens du midi solaire vrai.

 

Voilà qui termine cet article dédié aux données solaires en direct. Vous pouvez également voir des photos du Soleil en direct dans cet article.
Par Jean-Marc ALCAÏNO - Publié dans : Infos Utiles
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus