Une nouvelle "Terre" ??

Publié le par Jean-Marc ALCAÏNO


gl581-250407a.jpg


Certains nous annoncent la découverte d'une nouvelle planète habitable (TF1 le 25 avril 2007). Attention, même si cette découverte est vraiment fascinante, il faut prendre toutes les précautions avant de faire du tapage médiatique.

Comment affirmer que cette planète extrasolaire est probablement "couverte" d'eau sans aucune vérification scientifique, ni même l'ombre d'un espoir d'y voir quelque chose?

Premièrement, il faudra qu'une mission du type COROT puisse faire des observations sur de longues périodes pour avoir des certitudes quant à la nature de cet astre. Ou encore, que le futur Observatoire Darwin (quand il sera dans l'espace) scrute avec attention cette minuscule sphère perdue à 20 années-lumière et analyse son atmosphère (si il y en a une !!).

gl581-250407c.jpg   gl581-250407b.jpg

Des doutes ?? Bien sûr que l'on peut en avoir. Pour que COROT puisse faire des mesures, il faudra que la planète soit observable c'est à dire dans l'axe de l'observatoire spatial et de son étoile (COROT n'est prévu que pour les observations de transits). On nous dit que la planète est dans une zone "habitable", mais rien ne dit des conditions réelles locales. Même si cette étoile est une naine rouge, moins chaude, que notre Soleil, il faut bien comprendre que l'on ne connait absolument rien sur les colères de cette étoile et si la planète en question est protégée des rayonnements comme la Terre

Enfin, une grosse planète (de la taille de Neptune environ) est située à mi chemin entre l'étoile et la dite "Nouvelle Terre". Cette nouvelle "Neptune" tourne autour de son soleil en 6 jours environ et la planète, soit disant habitable, tourne elle en 13 jours (enfin l'équivalent de nos jours à nous sur Terre, pas des jours locaux !). On peut donc imaginer, mais de façon plus scientifique, pas comme TF1 ; que la plus petite subit des effets de marée particulièrement violents dus à la présence très près de l'étoile et de cette grosse planète. Rien ne dit en effet qu'elle n'est pas en éruption régulièrement sur une grande partie de sa surface... Il se peut aussi que ces planètes soient en révolution synchrone et présentent la même face à leur étoile (comme la Lune vis à vis de la Terre), ayant des conséquences, somme toute, sur la soit-disant présence d'eau liquide.

Tout cela pour vous dire : méfiance... Lisez, et faites vous votre propre opinion à partir de données scientifiques réelles, même si la prouesse de la découverte est à mettre au banc d'honneur et mérite une attention particulière quant à la petitesse des astres découverts (découverte à confirmer...).

Publié dans Infos Astro

Commenter cet article